Appel des Associations

APPEL D’ASSOCIATIONS ITALIENNES ET FRANÇAISES
EN FAVEUR DE LA COMPLEMENTARITE DE LA ROUTE ET DU RAIL
AU COL DE TENDE

MOTION
pour la remise en cause des orientations prises depuis une vingtaine d’années en faveur du doublement du tunnel routier du Col de Tende, à la lumière des récentes recommandations internationales et par le biais d’une évidente et indispensable complémentarité de la Route et du Rail

Une conférence-débat s’est tenue le 5 juillet 2008 en mairie de la Brigue (Alpes-Maritimes). Elle a rassemblé un nombre important d’élus et de citoyens français et italiens mobilisés sur le thème du devenir des traversées alpines au Col de Tende et au-delà.

Le projet de doublement du tunnel engagé depuis une vingtaine d’années semble en totale opposition aux sages résolutions internationales de la Convention Alpine et des accords de Kyoto, et nationales françaises du Plan Climat, du Facteur 4 et du Grenelle de l’Environnement, et italiennes du Piano Nazionale 2002 per la riduzione dei gas responsabili dell’effetto serra 2003-2010, résolutions qui mettent entre autres l’accent sur les transports collectifs et le report modal sur le rail d’une partie du transport routier de marchandises.

À l’inverse, la ré-électrification de la ligne ferroviaire existante pourrait accroître sa capacité, améliorer sa sécurité et permettre l’acheminement du fret et éviter ainsi l’engorgement par les camions des vallées de la Roya et de la Vermenagna. De plus, une telle électrification/ré-électrification, même si elle s’étendait à l’ensemble de l’étoile ferroviaire de Breil, ne représenterait guère que la moitié du coût de réalisation d’un nouveau tunnel routier, estimé en 2007 à 167 M €, et récemment réévalué à la hausse*, dont 58,35 % pour l’Italie, et 41,65 % pour la France.

Le problème de la sécurité et de la mise aux normes du tunnel routier existant peut se résoudre en retubant et en remodelant le tunnel actuel, la continuité du trafic pouvant être assurée pendant la durée des travaux par rétablissement des navettes ferroviaires tel que récemment suggéré par la autorités italiennes ; quant à la sécurité des circulations dans un tunnel restant à chaussée unique, elle pourra être assurée largement par des dispositions analogues à celles retenues dans le plus long tunnel routier du monde (24,5 km), en service depuis 2001 en Norvège et pourvu d’une seule chaussée de 6 m de large, dispositions dont on ne voit pas pourquoi elles ne seraient pas retenues pour le tunnel de Tende dont la longueur n’atteint même pas 3,2 km.

En dépit des effets dissuasifs de la configuration actuelle du tunnel et de son exploitation, notamment le passage alterné des poids lourds qui en détourne heureusement l’essentiel du trafic international, les populations des deux vallées de la Vermenagna et de la Roya sont de plus en plus confrontées aux pointes de circulation, qui affectent leur qualité de vie et compromettent la sécurité des habitants des villages de Vernante, Tende, St Dalmas-de-Tende, Fontan, Breil-sur-Roya, Fanghetto, Airole, Trucco.
Autant que la traversée des villages, les caractéristiques générales de l’itinéraire, tels les goulets de circulation de Fontan, du pont de l’Arme, et de San Michele, sont incompatibles avec la circulation accrue des poids lourds les jours ouvrables et des transits pendulaires de fin de semaine qu’engendrerait un nouveau tunnel.

Dans ce contexte, et compte tenu des nuisances et risques générés par la route, des restrictions à apporter à l’émission des gaz à effet de serre et de l’augmentation du prix du pétrole, les organisations signataires de cette motion et les signataires de cette pétition demandent à ce que les maires, les associations, et les populations françaises et italiennes des deux vallées de la Vermenagna et la Roya, débattent ensemble des problèmes liés aux transports ferroviaires et routiers, locaux et internationaux, afin de revoir les orientations prises il y a près de vingt ans.

Organisations signataires (au 2 juin 2010)
Amis du Rail Azuréen ; Association des Amis de la Vallée de la Bendola ; Association Aux Arbres ; CEEP 06 (Espaces Naturels de Provence) ; FARE-Sud ; France Nature Environnement ; FNAUT ; Fondo per la natura (WWF) Imperia ; Foyer rural de Tende la Brigue ; GADSECA ; GIR Maralpin ; Italia Nostra Imperia ; Legambiente Imperia ; Les Verts 06 ; Lou Recampoun ; Mountain Wilderness France ; Roya Expansion Nature ; Signes ; Spirale ; Syndicat National de l’Environnent ; Vert l’Avenir