Lettre ouverte des usagers de la ligne Nice/L’Escarène/Sospel/Breil/Tende/Cuneo et Vintimille

AUX DECIDEURS DE LA REGION, DE SNCF-RESEAU, DE L’ETAT,
AUX ELU.E.S

POUR LA MODERNISATION DE LA LIGNE
NOUS VOULONS DE VRAIES REPONSES A NOS QUESTIONS !

La ligne Nice/L’Escarène/Sospel/Breil/Italie (Cuneo et Vintimille) irrigue plusieurs vallées. Les évènements de l’automne 2020 ont apporté la démonstration qu’il s’agit bel et bien d’une ligne de vie, indispensable pour la vie quotidienne de nos territoires (aller au lycée à Drap, profiter des services de santé de Nice, ou tout simplement aller rencontrer ses amis du village voisin). Elle constitue également un atout considérable pour la découverte de nos villages et de nos montagnes, comme en témoigne le succès du « Train des Merveilles ».

La ligne a été fragilisée par la tempête Alex mais beaucoup disent que les inondations l’auraient sauvée (des annonces fantaisistes dans les médias, allant jusqu’à 395 M€, ont pu faire croire que la liaison ferroviaire allait bénéficier d’une manne extraordinaire). Nous demandons à voir car les informations données à nous, acteurs associatifs du territoire, engagés pour sa modernisation sont rares, fluctuantes, imprécises. Seuls sont financés les travaux de remise en état du pont à arcatures de Fontan et des abords du tunnel de Biognia à St Dalmas de Tende et quelques opérations mineures. Le montant total est de 20 M€, avec un engagement très limité de la Région (7,48 M€) pourtant concernée au premier chef, et qui s’était pourtant engagée dans le Contrat de Plan Etat/Région à investir 15 M€

Nous avons besoin de réponses de la Région, de la SNCF, de SNCF Réseau et de l’Etat quant à son devenir à court, moyen et long termes :

  •  Quand pourrons nous suivre la Roya en train jusqu’à Vintimille ; quand le parcours Breil- Tende sera-t-il rétabli, avec quelle fréquence? Avant le 2 octobre, le premier train au départ de Tende était à 11h45, arrivée à Nice à 14h05, et pour le retour, rien après 14h56 : juste le temps de boire un café en gare de Nice !
  •  Les négociations franco-italiennes qui durent depuis des années vont-elles enfin déboucher sur un accord clair de partage des responsabilités permettant à RFI et SNCF Réseau de garantir le bon entretien et d’investir ?
  •  Quand les nombreux ralentissements qui affectent toutes les branches de la ligne seront-ils supprimés, y compris le ralentissement à 40 km/h vers Vintimille ?
  •  Les travaux de réparation du tunnel de Braus sont-ils financés ? On parle d’une fermeture de seize mois, est-ce exact ? Si c’est le cas, c’est considérable et il faudra atténuer au maximum les conséquences très négatives pour nos vallées, à commencer par la possibilité de maintenir la ligne jusqu’à L’Escarène. Qu’on ne nous dise pas que c’est trop compliqué ! Il faut profiter de cette période pour faire des travaux sur toute la ligne pour des circulations plus nombreuses, plus rapides.
  •  Qu’ont prévu la Région et la SNCF pour remplacer les trains diesel ? Electrifier la ligne ? Des trains à hydrogène ? Là encore nous attendons des réponses.

Il ne suffit pas de déclarer dans les médias que « la ligne et sauvée ». Nous attendons du Président du Conseil Régional des actes, à commencer par la publication de la date de réouverture de la ligne Nice- L’Escarène-Breil-Tende et un engagement sur deux aller-retour supplémentaires entre Breil et Tende, un en début de matinée et un en fin en soirée. Nous attendons des perspectives, mais aussi du dialogue avec les associations d’usagers qui se battent pour la « ligne de vie ».

Signataires :
Association Via Europae c.o. Michel Braun – Tél. 06.10.61.28.89
Association des Amis du Rail Azuréens mail : amisdurailazuréen06@free.fr Tél. 06 95 30 60 43
Association ACME-Pays des Paillons – contact@acme06.org
Association Roya Expansion Nature (REN) – https://ren.roya.org, associationren06@gmail.com
Creative Riviera creative.riviera@free.fr
Sospel Environnement
Comité franco-italien pour la défense de la ligne Nice – Tende – Cuneo – Ventimiglia,
mail : nice.tende.en.train@gmail.com – www.facebook.com/LaCuneoNizzaUnisce
Collectif sauvegarder et promouvoir la ligne Nice – Sospel – Breil – Tende – Cuneo
mail : collectif-ligne-nice-breil-tende-cuneo@ouvaton.org – Tél. 06 74 59 71 00

Unis, oui, mais pas pour un Grand Projet Inutile

L’association REN a pris connaissance avec consternation des propositions d’une “association de promotion sociale” transfrontalière, qui tend à rétablir purement et simplement la situation antérieure en ce qui concerne le tunnel, propositions vagues, abstraites et assorties de l’affichage d’une prétendue préoccupation “éco-durable”.

En réponse à ces propositions, nous rappelons que notre démarche depuis des années est “Unis pour la ligne ferroviaire Cuneo-Ventimiglia-Nice”, et que nous demandons :
la révision complète du projet de doublement du tunnel routier pour permettre une liaison locale, sans les poids lourds de plus de 19 t, ni les 8000 véhicules/jour sur la route inadaptée,
le financement de la ligne ferroviaire pour la rendre à nouveau fonctionnelle et utilisable pour les navettes de véhicules,
l’abandon de la convention de 1970, qui fait injustement peser la charge de l’infrastructure sur l’Italie.

Photo de l’affiche dans une rue de Saorge

Danger pour la liberté d’association

REN partage l’inquiétude de Roya Citoyenne sur le Projet de loi confortant le respect des principes de la République 

C’est une loi liberticide. Le projet de loi permettra de “constater” des infractions non précisément définies. La référence à l’ordre public pose problème: il suffira qu’il y ait eu de la casse après une manif ou un rassemblement auquel REN aurait appelé pour qu’on puisse menacer de la dissoudre ou de lui faire perdre son agrément, alors même que notre démarche a toujours été légaliste.

DANGER-Projet-de-loi-07-04-21

Bulletin du 29 Mars 2021

Chers adhérents et sympathisants, 

Ce n’est pas simple de tenir dans le temps! Cette crue, qui a touché tout le monde, n’en finit pas de révéler ses conséquences, aggravées  par la pandémie. S’organiser, s’adapter, restent les maîtres mots avec une accumulation des difficultés plus on habite haut dans la vallée. Pourtant les projets fleurissent, avec en parallèle les demandes pressantes de concertation. Reconstruire, oui, mais pas en déléguant aux seuls élus ou aux administrations. Les habitants ne pourront surmonter la crise qu’en étant pleinement associés aux informations, aux choix et aux décisions.Nous essayons de faire entendre ce besoin de participation décisionnelle au travers de démarches et de prises de contact.En attendant d’être entendus, voici quelques nouvelles des actions suivies par REN depuis le mois de novembre.

Assemblée Générale

Elle s’est tenue le 5 février 2021 en visioconférence.Le lien vers les compte-rendus pour l’année 2020 est ici. A cette occasion Alice Rousselot, journaliste à Nice-Matin, nous a consacré un article. (Article complet sur le site de REN)


Concertation et participation décisionnelle – La CARF en maître d’ouvrage de de la reconstruction

Nous avions adressé un premier courrier aux préfets et collectivités territoriales pour demander un processus transparent pour la reconstruction (nouvelles de REN de Novembre).
A la suite de la réponse du président de la CARF et de la parution d’un article de presse sur son souhait que cette collectivité devienne le maître d’ouvrage de la reconstruction de la Roya, nous avons spécifiquement adressé un courrier aux élus de la CARF où nous demandons l’instauration d’un débat public ouvert à tous pour la reconstruction de la vallée.  (La lettre aux élus de la CARF)

Rencontre avec le maire de Breil-sur-Roya

Le courrier aux élus de la CARF n’ayant pas eu de réponse, nous avons demandé un rendez-vous au maire de Breil-sur-Roya, M. Sébastien Olharan. Sa position de président de la commission GEMAPI à la CARF nous a conduit à l’interroger principalement sur les questions liées aux cours d’eau. Au cours de l’entretien, qui a duré 1h30, ont été abordées: les études de retour d’expérience de la DDTM, les implications sur les futurs Plans de Prévention des Risques, les priorités de traitement des berges et l’information du public sur ce points.Le compte-rendu est ici : https://ren.roya.org/?p=914


– La rencontre avec le préfet délégué à la reconstruction des vallées

Nous avons souhaité porter au plus haut niveau la demande d’information et d’implication des habitants de la Roya, à commencer par la communication des études hydrologiques et géomorphologiques conduites par la DDTM. La rencontre avec Xavier Pelletier n’a pas permis de l’obtenir pour le moment. Les documents de retour d’expérience produits par le service RTM conditionnent les décisions qui seront prises par la suite. C’est pour cette raison, et parce qu’ils ne sont pas complets, qu’ils ne sont communiqués qu’aux maires. Le préfet indique que le public devra attendre la publication du “Porté à Connaissance” de la préfecture et que des réunions ouvertes à tous devraient être organisées dans quelques temps. Le compte-rendu est ici : https://ren.roya.org/?p=910

A noter: pour illustrer la tenue de “réunions d’appui à la GEMAPI” avec les maires, la préfecture a publié sur Twitter un petit extrait des documents que nous demandons. Faute de mieux, nous en avons reproduit un agrandissement commenté sur notre site : Extraits de documents RTM


Le tunnel du col de Tende

On dirait que le franchissement du vallon de La Ca soit un vrai casse tête, en tout cas pour les italiens. Parce que du côté français c’est silence radio !

Le fort Central et les restes des viaducs du vallon de La Ca

Un article de La Stampa, nous informe que le vice-ministre des transports Alessandro Morelli  s’est déplacé sur le chantier pour annoncer une réunion de travail sur les solutions proposées, le 19 avril, et une réunion de la CIG le 5 mai.https://www.lastampa.it/cuneo/2021/03/22/news/tenda-bis-un-tavolo-tecnico-il-19-aprile-per-analizzare-le-modifiche-al-progetto-1.40059050

REN persiste et signe : le projet doit être révisé. La circulation, réservée aux véhicules de moins de 19 t, peut se faire sur seul tube, en alternance totale, avec le feu remonté au tunnel, le deuxième tube servant de galerie de sécurité. Une économie substantielle qui permettra de financer le train.

En ne facilitant pas l’usage de la voiture, on encourage le passage du col en train. C’est bien cela la transition écologique !

Et le train

REN a cosigné les “20 propositions pour un printemps du train des Merveilles”  (Texte des associations).

Pour autant, personne ne sait quand la liaison sera rétablie entre Breil et Tende, ni combien de trains vont circuler, ni si on a la moindre chance d’obtenir un service de navette ferroviaire pour les véhicules légers, sans parler du fret. Seule certitude: on reste à 40 km/h !
Des chiffres mirobolants sur les financements sont apparus dans la presse : Fake News! La ligne sera réparée à minima: les chiffres sont dans la délibération du 17 décembre de la Région.

Les sentiers et les hommes

Un appel à la reconstruction concertée des sentiers, sous forme de lettre ouverte, vient d’être mis en ligne sur le site de Roya citoyenne Ici. Nous sommes solidaires de cette démarche : elle s’adresse aux élus et aux administrations pour réclamer que les principaux acteurs de l’accompagnement en montagne soient impliqués dans les choix des parcours réhabilités et qu’ils soient prioritaires pour les contrats de mise en oeuvre.

Déchets

L’image de nos déchets passant au-dessus de nos têtes, dans des sacs suspendus par un câble à un hélicoptère, a donné à réfléchir. Un projet de compostage collectif à l’échelle des communes sur toute la vallée est en train de voir le jour;  REN soutient cette démarche avec Roya en Transition et Curieux de Nature.
Parmi les décharges avalées par le crue, il y a celle de Loubé, entre Tende et Vievola: là où passe maintenant la rivière, les scories de l’incinérateur d’ordures ménagères de Tende (mais pas que…) ont été déposées pendant plus de 10 ans. 

Route de Vievola- Loubé

Dans les médias

L’émission de France Inter consacrée à la Roya.Dans “Interception” la journaliste Vanessa Descouraux donne la parole à REN. Le lien pour le podcast: https://www.franceinter.fr/emissions/interception/interception-03-janvier-2021

Si le cœur vous en ditLe programme Concert’eau recherche des témoignages:http://www.concerteaux-iisl.eu/fr/tempete-alex-in-valley-roia-temoins-transfrontaliers/

Merci de vos soutiens et à bientôt. Le CA de REN


Extraits de documents RTM

La préfecture des Alpes maritimes a publié sur son compte Twitter deux articles, contenant trois pages visiblement extraites de documents édités par le service “Restauration des Terrains en Montagne” de l’ONF. Ni les mairies contactées, ni la préfecture n’ont accepté de nous communiquer les documents correspondants. Nous reproduisons un agrandissement commenté de ces pages en espérant que les études hydrologiques et géomorphologiques sur la crue menées par la préfecture soient rapidement rendues publiques.

Référence des liens sur Twitter: https://twitter.com/prefet06/status/1361593816789229568 https://twitter.com/prefet06/status/1361594381967450112

Une page présente le nouveau profil de la Roya dans la traversée de Tende. On peut constater qu’il est entièrement lissé par l’apport d’alluvions qui a remonté le niveau du lit. Entre le pont de la voie ferré et le confluent du Refrei le lit est monté d’au moins 5 mètres (points 6 et 7).

Profil de la Roya dans la traversée de Tende

Les deux autres pages sont des vues aérienne, prises après le 2 octobre 2020, où figure en bleu la largeur du lit au moment de la crue, ainsi que des commentaires sur les enjeux.

La Roya en amont du CHU. A gauche, vue aérienne – A droite, éléments de relief montrant la contraction naturelle au niveau du “pont Romain”-
La Roya en aval du Riou – A gauche, vue aérienne – A droite, photographie prise après le creusement du chenal –

Lettre ouverte des associations de la Roya : la restauration des sentiers, reconstruction économique et touristique

Lettre ouverte

Vallée de la Roya, le 7/3/2021

 A l’attention de :
M. le Président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes
Mme Valérie Tomasini, Conseillère départementale
Mme la Chef de service des itinéraires du PDIPR au CD 06
Mme la chef de la Direction des routes au CD06
M. le Président de la CARF
M. Pelletier, Préfet délégué à la reconstruction des vallées sinistrées
MM. et Mme les maires de Breil/Roya, Fontan, Saorge, La Brigue, Tende

Copie à :
M. Gonzalez, Préfet des Alpes-Maritimes
Mme Valetta-Ardisson, Députée de la  4e circonscription
Mme Boetti-Forestier, Conseillère régionale
M. le Président du parc national du Mercantour
M. le chef de secteur Roya-Bevera du parc du Mercantour
Club Alpin Français
Fédération Française de Randonnée

Objet : Reconstruction économique et touristique de la vallée de la Roya tempête Alex – Restauration des sentiers

Mesdames, Messieurs les Elu.e.s,
Mesdames, Messieurs,

Il est URGENT de travailler concrètement sur ce que souhaite une majorité d’habitants : une reconstruction écotouristique de la Roya, respectueuse de l’environnement, au plus près du territoire.

Il est URGENT également, après la catastrophe climatique qui s’est abattue sur notre vallée, de permettre aux professionnels du tourisme de diversifier leurs propositions d’activités et de séjours.

Il est question d’un projet vélo/VTT AE dans la Roya, et nous nous en félicitons, aussi souhaitons-nous connaître les tracés retenus et les financements pérennes qui permettraient des embauches pour l’entretien et le balisage de circuits spécifiques indispensables à ce type de proposition touristique.

Par ailleurs, si les élu.e.s ont pris acte dans leur expression du souhait général d’une reconstruction différente et respectueuse de l’environnement, nous nous inquiétons de ne pas voir anticiper l’espace d’une voie cyclable sur toute la vallée, qui unirait les villages comme le font la voie ferrée et la route. En effet nous n’avons pas connaissance de démarche pour que toutes les rames de train desservant les gares de la vallée disposent de places suffisantes pour les vélos. De plus, nous n’avons aucune information sur les caractéristiques dimensionnelles des secteurs de la route qui seront reconstruits et la possibilité d’y insérer un accotement revêtu et délimité au sol pouvant être utilisé par les cyclistes.

Quant à la randonnée qui est, avec le patrimoine de nos villages et les activités sportives, l’un des attraits majeurs de notre territoire, elle semble délaissée : il n’y a pas que la vallée des Merveilles qui offre ses attraits dans la vallée de la Roya ! Les professionnels du tourisme, qui se sont déjà remis au travail, mais aussi les habitants de la Roya, s’inquiètent de ne pas avoir d’informations à l’approche du printemps sur les chantiers de restauration des sentiers, tant communaux que les GR et les sentiers inscrits au PDIPR qui relèvent du Conseil départemental 06. Pourtant, si la neige peut bloquer les chantiers en altitude, l’hiver aurait pu d’ores et déjà être mis à profit pour travailler sur le secteur sud en altitude plus basse.

La Roya a connu un élan de solidarité absolument remarquable suite à la tempête Alex. Certains professionnels de la montagne et des activités sportives ont mis leurs compétences dans des chantiers de terrain sur les sentiers dans toutes les communes de la Roya à l’automne, et sont prêts à recommencer sous la responsabilité d’un maître d’oeuvre du Département 06. Des associations sont aussi prêtes à faire des conventions pour établir clairement les responsabilités individuelles, associatives, et institutionnelles.

De plus, la vallée de la Roya, durement touchée dans le domaine de l’emploi du fait de la pandémie Covid 19,  mais aussi des conséquences de la tempête Alex, davantage encore qu’ailleurs, nous demandons instamment que les habitants de la vallée, qui connaissent et aiment leur territoire, et tout particulièrement les professionnels de la montagne et des activités sportives, soient mis à contribution et embauchés dans le cadre de tous ces chantiers de restauration indispensables au renouveau touristique de la Roya.

Aussi, nous demandons aux pouvoirs publics, en particulier au Conseil Départemental en charge du PDIR, que soit créé un comité de suivi ouvert aux acteurs et habitants désireux de s’impliquer concrètement dans l’avenir de leur territoire et de collaborer de façon claire et transparente avec ceux-ci.

Sûrs que, comme nous, vous aurez à cœur que RE-vivent la vallée de la Roya, ses habitants et les professionnels du tourisme, nous espérons rapidement une réponse favorable à nos demandes afin que la vallée soit prête à accueillir à nouveaux les amoureux de la nature qui voudront être au rendez-vous de la saison touristique qui arrive.

Recevez, Mesdames, Messieurs les élu.e.s, Mesdames et Messieurs, nos meilleures salutations.

Signataires :
Bureau des guides de Tende
 : infos@mercantour-roya.com
Comité franco-italien de sauvegarde de la ligne Nice-Breil-Tende-Cuneo-Ventimiglia
 : nice.tende.en.train@gmail.com
Croc montagne (Tende – affilié CAF) : crocmontagne@gmail.com
Curieux de nature 06 (@adresse : curieuxdenature06@yahoo.com
Emmaus Roya : presidence.dtcemmausroya@gmail.com / emmausroya@gmail.com
Foyer rural de Tende-La Brigue : foyer.rural.roya@gmail.com
GIE AC Roya
GIE 6 C
La Sauce (Saorge)
Remontons la Roya : 
contact@remontonslaroya.org
Roya citoyenne 
: roya-citoyenne@riseup.net
Roya En Transition
Roya Expansion Nature : 
associationren06@gmail.com
Spirale – Entraide & Services (Saorge) : associationspirale@free.fr
Merveilles, Gravures & Découvertes
 (Syndicat local d’accompagnateurs montagne) info@vallee-merveilles.com
Vigilance Mercantour : 
vigilance-mercantour@hotmail.fr
VTT MTB Mercantour : 
info@vttmtb.com